Mes choix

Titre évocateur, mais bien moins dans le scoop que vous pensez! Cela interessera surement les mamans (ou futures) puisque je dévoile le matériel et mes marques préférées destinées aux bébés. On commence par quoi ?

La Poussette: l’achat compulsif par excellence, on regarde, on compare, on est emerveille par tant de technologie! C’est l’objet dont je me sers le plus je crois. J’ai opté pour la Bugaboo Caméléon 3. Ce qui m’a fait craquer: le design (la version Third Avenue pour ma part), la maniabilité, le convertible landau/poussette, le confort bien sur et les accessoires (skate pour ne pas laisser la grande soeur seule, grande capote solaire … Ici on y pense!) Le prix est eleve, on paie pour la qualite… Mais la revente est assurée et elle est tellement belle 🙂

Nous avons toujours pour la plus grande la Britax B-agile, tres maniable, pliable en 3 secondes, et confortable. Un passe partout qui a fait plus d’un voyage en voiture, train, avion… infatiguable

Le lit: Sans evoquer le traditionnel lit a barreau qui est indispensable, j’avais achete pour les premiers mois de bebe, un berceau, qu’on appelle ici cradle ou mini crib. Apres avoir epluche tous les sites et magazines, le choix s’est porte sur le BLOOM Alma Urban. Un vrai lit en bois, dont le principal atout est de pouvoir rouler et se plier en accordeon. L’interet: rangement et passage facile dans toutes les pieces de la maison! Le petit plus: le matelas 100% naturel en fibres de coco. Bon Andrea a rapidement ete a l’etroit car c’est plutot un grand gabarit mais il peut s’utiliser jusqu’a l’age d’un an.

Le transat: le meilleur ami des premières semaines. Nous avions acheté le Mamaroo de 4Moms pour Sophia. Elle adorait être bercée au son des cigales ou de la fontaine (ou la musique de l’iPod). Multiples possibilités de mouvements et de vitesse! Andrea lui a préféré des le début le petit transat Fisher Price a 25$, sorte de balancelle manuelle avec juste un vibreur occasionnel. Croyez moi, en quelques mouvements, il dormait a point fermé pendant 30min (énorme pour un bébé de 2 semaines à l’époque!). Un outil indispensable.

L’écharpe de portage: alors là, pas de demi mesure, on aime ou pas. Je n’avais pas du tout envie d’essayer pour ma fille. 2eme bebe, on change les habitudes. J’ai pris l’écharpe Boba et me voilà preparee avec juste un tutoriel vu sur YouTube. En un tour de main, j’ai su faire et défaire le nœud, adapter le nœud en fonction de l’âge de bébé. Et quel confort pour moi: aucun mal de dos, aucune sensation de poids. Ca m’a sauvé bien des journées avec Andrea et ses coliques des premiers mois!!! Je l’ai même conseillé à une copine qui accouche bientôt, je pourrai en vendre des centaines !

61Bd-Xi9XuL._SL1000_

Le tapis d’eveil: La aussi, indispensable et Fisher price fait des merveilles. Pour ma fille, nous avions le Rainforest tres ludique, chatoyant. Il fallait bien ca pour calmer ses humeurs et son impatience! Pour mon fils, plus relax, nous avons achete modele plus neutre et doux (my little snugabunny), il adore et va bientot arracher les petits oiseaux accroches je crois.

Le parc: non utilisé pour Sophia car je n’arrivais pas à trouver quelque chose de simple ici aux US (tout est ultra coloré, plastique, énorme). Ca m’a bien manqué. Pour mon fils, j’ai finalement réussi à trouver un parc en bois sur Amazon. Quel bonheur de pouvoir jeter (ranger) tous les jouets dedans, ainsi que bébé 🙂  sans crainte qu’il roule sur le carrelage. Bon l’esthétique du salon en prend un coup mais c’est temporaire!

Les belles surprises: Le booster Fisher Price: une petite chaise prévue pour manger et pour s’amuser. A partir de 6 mois, mais mon fils se glisse deja dedans avec appétit! Même si c’est pour jouer pour le moment.

Le jumper Baby Einstein: ça c’est éclat de rire assuré pour tout le monde. Assez imposant en apparence, il se révèle ludique, éducatif et sportif! C’est le meilleur ami des 5-12 mois, jusqu’a la station debout dirons nous. Sophia comme Andrea se sont amusés comme des petits fous en imitant le kangourou, au son de musiques classiques, typique de la marque, funny!

Les deceptions: Le siège auto Maxi cosi Mico AP, que j’ai choisi car adaptable a la poussette Bugaboo.Malgre une renommee internationale et de bonnes appréciations,  j’ai ete decue.  Andrea n’est définitivement pas fan, trop petit, pas si léger que ca. Ca depend des bebes donc, il faudrait pouvoir tester bebe dedans avant de l’acheter 😉

Autre deception, pour ma fille, j’avais opté pour un porte bebe Ergo Baby, confortable mais pas pratique à enfiler et surtout trop chaud pour notre climat. Super modele mais trop elabore du coup pour moi.

La toilette: au Liniment bien sur, un must en France, totalement inconnu aux Us. Les américains sont attaches a leurs lingettes (qui puent!) irritantes. Je me bats tous les jours avec la crèche pour qu’ils utilisent ce produit naturellement nettoyant et doux.

Mustela: incontournable pour ma fille, j’ai finalement trouvé des équivalents locaux tout aussi bien pour bébé 2 (sauf physio bébé et Musti, ça reste sentimental). J’utilise les produits Aveeno, je suis devenue une utilisatrice quotidienne pour les enfants et pour moi: le baby wash sent divinement bon, non gras, naturel, ainsi que  la creme eczéma therapy : un nom clinique, il s’agit pourtant juste d’un hydratant naturel pour les enfants.

Voila, je crois que j’ai fini! En me relisant, je me dis qu’on a beaucoup trop de materiel. Mais qu’est ce qu’on ne ferait pas pour nos bambins 😉

Publicités

Le jour le plus long, et le plus beau

Enfin un peu de temps pour raconter la naissance de notre petit lutin.

24 septembre 5h du matin
Comme je vous l’avais indiqué ici, mon accouchement s’est déroulé par césarienne programmée. Nous voilà debout au milieu de la nuit, à nous préparer, entre stress et excitation. Mon amie Sylvie, venue de France, nous aide et garde notre fille aînée à la maison pendant que nous filons à la clinique.

1

24 septembre 8h13
Et voilà, après 9 mois d’attente, très longue attente (je n’en pouvais plus), notre petite merveille Andrea est né! 3 petits kilos et à peine 50 cm 🙂 Au préalable, quelques heures de monitoring, prises de sang et entrevue avec l’anesthésiste (oui, ici, ça se passe le jour même, étonnant non?). Mon docteur fétiche arrive (le même que pour Sophia), tout sourire, nous rassure et c’est parti!

IMG_4833

24 septembre: le déroulé
En salle d’opération (qui s’apparente à la salle de naissance), beaucoup de personnel s’affaire autour de moi, dans la bonne humeur et dans le calme (et la concentration): anesthésistes, assistants, nurses, pédiatre. Mon gynéco arrive au dernier moment, tel une rock star! Tout est prêt: le papa peut entrer, muni de son attirail bleu de chirurgien. Une fois Andrea sorti de son petit nid, une fois le petit cri (de souris) entendu, j’ai enfin le droit de le voir, de le sentir, de le toucher… même un tout petit moment, magique! Papa est aux anges. Le personnel nous prend même en photo avec le doc, ce n’est pas mon meilleur profil (loin de là) mais c’est le bonheur 🙂

{3253a75f-4dae-49af-9607-bdd7d5b843ae}_3

24 – 27 septembre: 3 jours à la clinique et puis s’en va
Ici, même avec une césarienne, pas de négociation ou de long séjour d’hospitalisation. Le soir même de l’intervention, une aide soignante me réveille (à 23h) pour m’aider à me lever, faire 3 pas et m’asseoir ; « c’est meilleur pour la cicatrisation » me dit elle. Je dérouille mais je m’exécute!
Finalement, c’est comme ça que je retrouve de l’énergie: well done! Le séjour se passe relativement tranquillement, baby boy est très calme, dort beaucoup, les infirmières viennent peu (2ème enfant = on devrait savoir sait déjà tout).
Après 3 jours et 3 nuits, nous emportons TOUS les produits et couches que nous trouvons (qui ne l’a pas fait, levez le doigt!) et nous rentrons le 27 au matin à la maison pour retrouver notre petite puce qui n’a pas pu venir nous voir à cause d’un virus.

SONY DSC

Les présentations
La vie à 4 peut commencer. La 1ère réaction de Sophia nous a émue: hypnotisée par son petit frère, souriante mais timide, des mimiques que nous n’avions jamais vu auparavant. Très vite, elle a accepté le nouveau membre de la famille, nous a proposé son aide pour changer le bébé, lui donner le biberon.
Par contre, elle a enchaîné les crises de colère contre nous, son papa et sa maman qu’elle n’a plus pour elle toute seule. Ces crises ont duré 2 semaines, diminuant de jour en jour, pour n’être plus que la petite rébellion habituelle du Terrible Two.

1451607_10204866324720620_7901190397171187377_n

La convalescence
Pour ma part, je dois dire que je m’en sors bien, la douleur s’estompe rapidement et je peux marcher. Il m’est par contre interdit de porter toute charge supérieure au poids du bébé pendant 4 semaines. Pas facile de dire non à ma fille qui réclame les bras, je culpabilise un peu.
Au fil des jours, je récupère, pas de baby blues à l’horizon, tout se met en place petit à petit. Le plus dur pour nous: les nuits courtes et hachées !!!! Bizarrement, on n’avait aucun souvenir de cet état « zombie » 3 ans auparavant avec Sophia. Mais le bonheur est bien là, intense et complet.

{3253a75f-4dae-49af-9607-bdd7d5b843ae}_4

Andrea aura 1 mois vendredi (le 24)

Ma baby shower aux Etats Unis – saveur française

Enfin les photos du plus grand événement interplanétaire du summer Floridien 😉
Baby boy s’annonçant dans quelques jours voire semaines, je me devais de raconter la fête en son honneur, organisée avec brio par mes 2 copines Elsa et Loubna.

Le thème
Une petite touche française. Même si on habite à 9000km de la France, on y pense, on la vit, on la cultive cette belle France. Le programme des gourmandises: des viennoiseries à l’heure du gouter, des rafraîchissements, des sucreries, des fruits frais. Sans oublier, le petit apéro qui va bien en fin de journée. L’exception française 😉

La décoration et les couleurs
Du bleu, comme la mer, comme le papa « marin », comme baby boy. Du blanc comme la pureté et l’innocence du nouveau né (je serai peut être moins poète zen dans quelques temps)! Mais aussi du beige, du sable, comme la douceur de vivre de Miami, comme le sable doux et le soleil trop chaud de cet été.
Nous avons la chance aux US de posséder des magasins ou sites en ligne entièrement dédiés aux événements, cocktails et fêtes en tous genres. Je crois qu’Elsa s’est régalée à peaufiner le moindre détail déco de cette journée: banderoles, couleurs, nappes, verres… tout était harmonieusement en place!

SONY DSC SONY DSC

Les invités
Contrairement à la baby shower traditionnelle américaine, j’avais envie que les conjoints et enfants participent à la fête. Peut être (sûrement) parce que mon chéri est rarement à la maison, souvent en Europe. Du coup, j’ai voulu que lui aussi soit de la fête (avec les copains). C’a donné un peps supplémentaire à cette magnifique journée.
Sans la famille, nous avons donc fêté l’arrivée imminente du bébé avec tous nos amis, pour la plupart français, réunis pour l’occasion. Ce n’est pas souvent que nous recevons 30 personnes à la maison, et cette occasion était belle.

Les jeux
Pas de baby shower sans jeux. Loubna nous a proposés des dégustations mystères, le fameux jeu du prénom (que plus d’un invité aurait aimé trouvé…. mais il est resté secret…. patience!), un « juste prix » très rigolo. Funny time pour les filles tandis que nos hommes papotaient tranquillement.

Les cadeaux
Un petit moment pour ouvrir les cadeaux que nos invités ont gentiment apportés pour le bébé. J’avais auparavant fait une petite liste non exhaustive des choses dont j’avais besoin (mais finalement pour un 2ème enfant, on n’a moins besoin). Pas de liste déposée en magasin, j’ai juste partagé mes idées sur Pinterest que chacun pouvait ‘piocher » ou non.

SONY DSC SONY DSC OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une belle journée qui conclut en beauté cette grossesse. Un grand merci à mes hotesses de choc ainsi qu’à tous nos amis! Maintenant, y a plus qu’à …. TIC TAC

Ça se passe comme ça chez McDonald’s: Maternity leave and due date

Comment ça, 40 jours sans article, sans écrire, sans donner de nouvelles?!! Heureusement le petit instagram parle en mon nom et vous livre quelques moments spontanés de vie. Alors, il s’est passé quoi depuis? Hier, c’était ma fête 🙂 et sinon ?

1- Ça

Gros bidon

C’est une bonne excuse non ? 8 mois que je promène mes rondeurs cette semaine, avec plus ou moins d’entrain. Il faut dire qu’ici à Miami, le climat d’été est insupportable (j’entends déjà des voix s’élever!). Je m’explique: 35° et 100% d’humidité, c’est très dur pour une femme enceinte, même mon médecin le dit 🙂 Tous les jours, j’invoque le dieu du climat pour qu’il nous évite l’Ouragan catégorie 5 qu’on nous prévoit tous les ans….

Ces dernières semaines ont été consacrées aux achats, finalisation et préparation de l’arrivée de baby boy. Je profite que mon cher et tendre soit (un peu) à la maison pour lui faire porter, monter, déplacer cartons, meubles, matériel… j’en use et j’en abuse avec une motivation diabolique!

2- Le suivi à la clinique

photo (3)

Son petit bonnet de naissance

De ce coté, tout va bien et tout est en ordre. Je me suis inscrite comme à l’école, et je connais déjà les prochaines étapes vu qu’il s’agit de la même clinique que pour ma fille, et du même médecin à qui je voue une grande admiration (surtout j’espère qu’il sera aussi bon que la dernière fois)!

Ayant eu une césarienne il y a 2 ans et demi (allez voir la signification de breech baby), j’ai donc recommandation de renouveler l’expérience. Je suis un peu déçue mais je pense en priorité au bien être de mon bébé, à m’éviter du stress et surtout je fais confiance à mon médecin.

Beaucoup débattent sur ce sujet très personnel, tu devrais faire ou faire ça. Mon avis ? S’informer d’abord sur les risques et les raisons de ce choix, se dire que chaque cas est différent et être confronté à la maternité. D’ailleurs, en revoyant les épisodes de Baby boom saison 1-2 et 3 (qui me font pleurer à chaque fois!), je reste persuadée que la meilleure des choses à faire, c’est de faire confiance aux professionnels (et d’arrêter de penser qu’ici, aux US, ils encouragent la césarienne). Ci-dessous la vue de la clinique.

La vérité est plutôt qu’aux US, certains praticiens sont OK pour un déclenchement de l’accouchement (par voie basse) à l’approche ou terme de la grossesse. Une pratique peut être liée au manque de considération de la femme enceinte au travail ou du peu de garanties au niveau emploi (voir point 3): Travailler jusqu’au jour du terme fait partie des habitudes ici, pour garder le plus de temps possible après avec son bébé. Mais jamais aucun médecin ne vous forcera la main.

D’ailleurs, gros point positif, c’est toujours votre gynéco qui vous accouchera (ce sont souvent des cabinets de 3 gyneco que vous voyez à tour de rôle pendant la grossesse, et dont un est de garde en salles de naissance chaque jour). Je vous passe les détails d’assurance santé, j’en ai déjà parlé ici

3 – Maternity leave

vite!! Bébé arrive

vite!! Bébé arrive

Super transition! Ca y est, j’ai donc négocié avec mon boss mon absence pendant quelques mois. J’ai prévu d’arrêter un gros mois avant la Due Date et de reprendre 3 mois après. S’agissant d’une petite entreprise, il n’y a pas d’accord à proprement parlé. Le code du travail américain prime et j’ai donc droit à 3 mois de congés non payés, pendant lesquels seul mon emploi est garanti, that’s it! On est loin de la France, et notamment de mon ancienne boite où j’aurais pu prendre 9 mois d’absence payés (100% puis dégressif), le rêve…

Si vous suivez un peu l’actu américaine, vous savez que le Président Obama a lancé un pavé (de plus) dans la mare, en ouvrant à juste titre le débat sur le Maternity leave et le fait de pouvoir le faire rémunérer quelques semaines (il a même cité la France en exemple) 🙂

Comme vous le voyez, ça bouge toujours du côté de la petite famille B, et même après l’arrivée de baby boy, mon petit doigt me dit que ce n’est pas fini…

La baby shower Américaine

Hello les amis. Voilà plus d’un mois sans nouvel article. C’est que j’ai été bien occupée ces derniers temps avec l’arrivée prochaine de bébé, le travail et la petite famille!
Aujourd’hui, je vous relate notre participation a la baby shower d’une amie américaine (enfin cubano argentino américaine), laquelle s’est déroulée dans une ambiance festive Coupe du monde!

Ma copine Lisset attend une petite fille (qui sera prénommée Victoria… j’adore) pour septembre ; pour l’anecdote, nos premiers enfants ont déjà a peine un an d’écart. Avec l’aide de sa maman et de sa famille sur place, elle a tout organisée de A a Z d’une main de maître.

L’endroit: pour l’occasion, le Club house d’un yacht club de Miami (ou travaille son mari) avait été privatisé. Quelle bonne idée d’être sous la clim par 33 degrés. La chaleur (99% humide) de la Floride est juste insupportable en ce moment, mais ça c’est un autre sujet 🙂

Les invités: principalement la famille, les amis et les collègues de travail de Lisset. Personne ne se connaissait vraiment et nous avons été chaleureusement accueillis, même en tant que seuls non spanish speaking.

Le menu: nous avons déjeuné a 15h (pas d’heure pour manger ici, c’est vrai), autour de table dressées et joliment décorées. Des plats chauds préparés par un traiteur, des fruits et bien sur le traditionnel gâteau. J’étais affamée ce jour la, je me souviens avoir dévoré 2 grosses parts de cake bien écœurant sucré 🙂

La décoration: ce qui me vient a l’esprit, c’est l’esprit too much qu’on connaît bien ici. Impossible d’oublier le sexe du bébé. Du rose partout, des fleurs, des cotillons, de la deco enfantine très chargée a mon goût (voyez les photos).

Les jeux: bien sur, nous avons participé aux jeux, impossible de dire non! Et puis c’est tellement marrant. Entre autres: le prénom, la mesure du ventre de la future maman, la fabrication de couche adulte en papier toilette (très drôle a regarder…. A participer?? Heu), le feeding yeux bandés (ça c’est nous!). Tout s’est fait dans la bonne humeur et en espagnol, avec des cadeaux récompensant les gagnants. Toujours cette fameuse barrière de la langue, mais que nous arrivons a franchir de mieux en mieux.

Les cadeaux: Lisset nous avait adressé sa liste de cadeaux (communément appelée ici Baby registrery) par email, avec me site web du marchand. J’ai pu commander en ligne sans problème, avec le choix de livrer chez elle ou chez moi, ce que j’ai fait puisque je préférais lui donner les cadeaux le jour même.
Beaucoup de cadeaux sur la table prévue a cet effet, j’ai été un peu surprise qu’ils ne soient pas ouverts avant notre départ. Peut être que c’est la tradition? Nous avons pu aussi laisser un message sur le livre d’or et repartir avec de jolis présents (petites boîtes de chocolat, rose bien évidemment).

Une bien belle journée qui me donne des idées pour ma baby shower qui est en train d’être organisée par mes copines Elsa, Loubna et Sylvie pour ne pas les nommer 🙂 Je suis impatiente d’y être et je compte bien vous raconter tout cela.

En fin d’article, je vous mets aussi quelques photos de ma précédente Baby Shower en 2011 pour l’arrivée de Sophia, et joliment organisée par mes copines Sylvie et Amandine.