Mes choix

Titre évocateur, mais bien moins dans le scoop que vous pensez! Cela interessera surement les mamans (ou futures) puisque je dévoile le matériel et mes marques préférées destinées aux bébés. On commence par quoi ?

La Poussette: l’achat compulsif par excellence, on regarde, on compare, on est emerveille par tant de technologie! C’est l’objet dont je me sers le plus je crois. J’ai opté pour la Bugaboo Caméléon 3. Ce qui m’a fait craquer: le design (la version Third Avenue pour ma part), la maniabilité, le convertible landau/poussette, le confort bien sur et les accessoires (skate pour ne pas laisser la grande soeur seule, grande capote solaire … Ici on y pense!) Le prix est eleve, on paie pour la qualite… Mais la revente est assurée et elle est tellement belle 🙂

Nous avons toujours pour la plus grande la Britax B-agile, tres maniable, pliable en 3 secondes, et confortable. Un passe partout qui a fait plus d’un voyage en voiture, train, avion… infatiguable

Le lit: Sans evoquer le traditionnel lit a barreau qui est indispensable, j’avais achete pour les premiers mois de bebe, un berceau, qu’on appelle ici cradle ou mini crib. Apres avoir epluche tous les sites et magazines, le choix s’est porte sur le BLOOM Alma Urban. Un vrai lit en bois, dont le principal atout est de pouvoir rouler et se plier en accordeon. L’interet: rangement et passage facile dans toutes les pieces de la maison! Le petit plus: le matelas 100% naturel en fibres de coco. Bon Andrea a rapidement ete a l’etroit car c’est plutot un grand gabarit mais il peut s’utiliser jusqu’a l’age d’un an.

Le transat: le meilleur ami des premières semaines. Nous avions acheté le Mamaroo de 4Moms pour Sophia. Elle adorait être bercée au son des cigales ou de la fontaine (ou la musique de l’iPod). Multiples possibilités de mouvements et de vitesse! Andrea lui a préféré des le début le petit transat Fisher Price a 25$, sorte de balancelle manuelle avec juste un vibreur occasionnel. Croyez moi, en quelques mouvements, il dormait a point fermé pendant 30min (énorme pour un bébé de 2 semaines à l’époque!). Un outil indispensable.

L’écharpe de portage: alors là, pas de demi mesure, on aime ou pas. Je n’avais pas du tout envie d’essayer pour ma fille. 2eme bebe, on change les habitudes. J’ai pris l’écharpe Boba et me voilà preparee avec juste un tutoriel vu sur YouTube. En un tour de main, j’ai su faire et défaire le nœud, adapter le nœud en fonction de l’âge de bébé. Et quel confort pour moi: aucun mal de dos, aucune sensation de poids. Ca m’a sauvé bien des journées avec Andrea et ses coliques des premiers mois!!! Je l’ai même conseillé à une copine qui accouche bientôt, je pourrai en vendre des centaines !

61Bd-Xi9XuL._SL1000_

Le tapis d’eveil: La aussi, indispensable et Fisher price fait des merveilles. Pour ma fille, nous avions le Rainforest tres ludique, chatoyant. Il fallait bien ca pour calmer ses humeurs et son impatience! Pour mon fils, plus relax, nous avons achete modele plus neutre et doux (my little snugabunny), il adore et va bientot arracher les petits oiseaux accroches je crois.

Le parc: non utilisé pour Sophia car je n’arrivais pas à trouver quelque chose de simple ici aux US (tout est ultra coloré, plastique, énorme). Ca m’a bien manqué. Pour mon fils, j’ai finalement réussi à trouver un parc en bois sur Amazon. Quel bonheur de pouvoir jeter (ranger) tous les jouets dedans, ainsi que bébé 🙂  sans crainte qu’il roule sur le carrelage. Bon l’esthétique du salon en prend un coup mais c’est temporaire!

Les belles surprises: Le booster Fisher Price: une petite chaise prévue pour manger et pour s’amuser. A partir de 6 mois, mais mon fils se glisse deja dedans avec appétit! Même si c’est pour jouer pour le moment.

Le jumper Baby Einstein: ça c’est éclat de rire assuré pour tout le monde. Assez imposant en apparence, il se révèle ludique, éducatif et sportif! C’est le meilleur ami des 5-12 mois, jusqu’a la station debout dirons nous. Sophia comme Andrea se sont amusés comme des petits fous en imitant le kangourou, au son de musiques classiques, typique de la marque, funny!

Les deceptions: Le siège auto Maxi cosi Mico AP, que j’ai choisi car adaptable a la poussette Bugaboo.Malgre une renommee internationale et de bonnes appréciations,  j’ai ete decue.  Andrea n’est définitivement pas fan, trop petit, pas si léger que ca. Ca depend des bebes donc, il faudrait pouvoir tester bebe dedans avant de l’acheter 😉

Autre deception, pour ma fille, j’avais opté pour un porte bebe Ergo Baby, confortable mais pas pratique à enfiler et surtout trop chaud pour notre climat. Super modele mais trop elabore du coup pour moi.

La toilette: au Liniment bien sur, un must en France, totalement inconnu aux Us. Les américains sont attaches a leurs lingettes (qui puent!) irritantes. Je me bats tous les jours avec la crèche pour qu’ils utilisent ce produit naturellement nettoyant et doux.

Mustela: incontournable pour ma fille, j’ai finalement trouvé des équivalents locaux tout aussi bien pour bébé 2 (sauf physio bébé et Musti, ça reste sentimental). J’utilise les produits Aveeno, je suis devenue une utilisatrice quotidienne pour les enfants et pour moi: le baby wash sent divinement bon, non gras, naturel, ainsi que  la creme eczéma therapy : un nom clinique, il s’agit pourtant juste d’un hydratant naturel pour les enfants.

Voila, je crois que j’ai fini! En me relisant, je me dis qu’on a beaucoup trop de materiel. Mais qu’est ce qu’on ne ferait pas pour nos bambins 😉

Publicités

Le jour le plus long, et le plus beau

Enfin un peu de temps pour raconter la naissance de notre petit lutin.

24 septembre 5h du matin
Comme je vous l’avais indiqué ici, mon accouchement s’est déroulé par césarienne programmée. Nous voilà debout au milieu de la nuit, à nous préparer, entre stress et excitation. Mon amie Sylvie, venue de France, nous aide et garde notre fille aînée à la maison pendant que nous filons à la clinique.

1

24 septembre 8h13
Et voilà, après 9 mois d’attente, très longue attente (je n’en pouvais plus), notre petite merveille Andrea est né! 3 petits kilos et à peine 50 cm 🙂 Au préalable, quelques heures de monitoring, prises de sang et entrevue avec l’anesthésiste (oui, ici, ça se passe le jour même, étonnant non?). Mon docteur fétiche arrive (le même que pour Sophia), tout sourire, nous rassure et c’est parti!

IMG_4833

24 septembre: le déroulé
En salle d’opération (qui s’apparente à la salle de naissance), beaucoup de personnel s’affaire autour de moi, dans la bonne humeur et dans le calme (et la concentration): anesthésistes, assistants, nurses, pédiatre. Mon gynéco arrive au dernier moment, tel une rock star! Tout est prêt: le papa peut entrer, muni de son attirail bleu de chirurgien. Une fois Andrea sorti de son petit nid, une fois le petit cri (de souris) entendu, j’ai enfin le droit de le voir, de le sentir, de le toucher… même un tout petit moment, magique! Papa est aux anges. Le personnel nous prend même en photo avec le doc, ce n’est pas mon meilleur profil (loin de là) mais c’est le bonheur 🙂

{3253a75f-4dae-49af-9607-bdd7d5b843ae}_3

24 – 27 septembre: 3 jours à la clinique et puis s’en va
Ici, même avec une césarienne, pas de négociation ou de long séjour d’hospitalisation. Le soir même de l’intervention, une aide soignante me réveille (à 23h) pour m’aider à me lever, faire 3 pas et m’asseoir ; « c’est meilleur pour la cicatrisation » me dit elle. Je dérouille mais je m’exécute!
Finalement, c’est comme ça que je retrouve de l’énergie: well done! Le séjour se passe relativement tranquillement, baby boy est très calme, dort beaucoup, les infirmières viennent peu (2ème enfant = on devrait savoir sait déjà tout).
Après 3 jours et 3 nuits, nous emportons TOUS les produits et couches que nous trouvons (qui ne l’a pas fait, levez le doigt!) et nous rentrons le 27 au matin à la maison pour retrouver notre petite puce qui n’a pas pu venir nous voir à cause d’un virus.

SONY DSC

Les présentations
La vie à 4 peut commencer. La 1ère réaction de Sophia nous a émue: hypnotisée par son petit frère, souriante mais timide, des mimiques que nous n’avions jamais vu auparavant. Très vite, elle a accepté le nouveau membre de la famille, nous a proposé son aide pour changer le bébé, lui donner le biberon.
Par contre, elle a enchaîné les crises de colère contre nous, son papa et sa maman qu’elle n’a plus pour elle toute seule. Ces crises ont duré 2 semaines, diminuant de jour en jour, pour n’être plus que la petite rébellion habituelle du Terrible Two.

1451607_10204866324720620_7901190397171187377_n

La convalescence
Pour ma part, je dois dire que je m’en sors bien, la douleur s’estompe rapidement et je peux marcher. Il m’est par contre interdit de porter toute charge supérieure au poids du bébé pendant 4 semaines. Pas facile de dire non à ma fille qui réclame les bras, je culpabilise un peu.
Au fil des jours, je récupère, pas de baby blues à l’horizon, tout se met en place petit à petit. Le plus dur pour nous: les nuits courtes et hachées !!!! Bizarrement, on n’avait aucun souvenir de cet état « zombie » 3 ans auparavant avec Sophia. Mais le bonheur est bien là, intense et complet.

{3253a75f-4dae-49af-9607-bdd7d5b843ae}_4

Andrea aura 1 mois vendredi (le 24)