Perez Art Museum

Voici quelques photos de notre visite au Musée d’art contemporain de Miami, il y a quelques semaines.

Le musée a été ré ouvert en 2013 dans un nouvel espace dédié, du côté de Biscayne Blvd. Depuis l’ouverture, 200 000 visiteurs se sont pressés pour admirer les œuvres ou simplement faire les curieux.

Que faut il retenir de cette visite? La priorité est donné a l’art moderne et aux différentes cultures des continents américain, européen et africain. Peintures, sculptures, architectures, c’est impressionnant, les pièces sont immenses mais parfois bien vides.

De mon côté, je n’ai pas particulièrement été touchée. C’est intéressant certes, mais ça ne m’a rien évoqué du tout. Je me demande comment certains artistes ont été choisis… Parfois c’est incompréhensible, enfantin ou moche 😉 . Comme quoi l’art est bien subjectif! On va dire que j’aime les musées un peu plus traditionnels.

Par contre c’est vrai que l’endroit est magnifique, reposant, et immense. A voir donc 🙂 Compter 12$ l’entrée adulte et entre 8$ et 15$ le parking selon les jours et la durée de votre visite.

Pour l’anecdote, aucune photo n’est permise sur le site. J’ai bravé l’interdiction pour vous! Et on m’a aussi interdit de sortir la bouteille d’eau pour me désaltérer …

IMG_4526.JPG

IMG_4528.JPG

IMG_4527.JPG

IMG_4525.JPG

IMG_4530.JPG

IMG_4533.JPG

IMG_4536.JPG

IMG_4535.JPG

IMG_4541.JPG

IMG_4538.JPG

IMG_4539.JPG

IMG_4540.JPG

Publicités

Bill Baggs Cape Florida State Park – Key Biscayne

Le parc, situé tout au bout de l’île de Key Biscayne, est surtout connu pour son phare, construit en 1825 (reconstruit en 1846), et actuellement le plus vieux monument de Miami Dade County.

Pourquoi ne pas y aller un dimanche après midi, alors qu’il pleuviotte (retour dans ma Bretagne natale?). On y vient pour plusieurs choses: admirer le phare bien sur, mais aussi faire du canoé, du vélo (que l’on peut louer sur place), un pique nique, ou profiter de la très belle plage (classée #7 dans le classement des plus belles plages des US par Forbes). Si vous voulez mon avis, il y a mieux, en tout cas à cette époque de l’année, j’ai touvé la plage sale et peu entretenue ; beaucoup de déchets surtout apportés par la houle (direction du vent favorable).

Une partie du parc est consacrée à l’histoire de quelques 300 natifs américains esclaves, qui ont fui par la mer, pour se refugier aux Bahamas, dans les années 1800, en utilisant des chaloupes et des canoés. La petite maison est la maison du gardien, qui se visite 2 fois par jour, tout comme le phare. Nous on a trouvé porte close! Ce qui est surprenant, c’est que la porte du phare est visible de plusieurs points du park (regardez les photos).

Petit coup de coeur pour cette vue magnifique à proximité du restaurant cubain Boater Grill (qui d’après une amie est à conseiller pour son poisson). Ca me fait réellement penser aux petits restos sur la plage que l’on trouve en Guadeloupe (les fameux Lolos). C’est calme et en même temps ça grouille de monde!

Anecdote: Le park a été nommé Bill Baggs en l’honneur de l’éditeur du Miami News de 1957 à 1969, et ferveur défenseur de la conservation naturelle de l’île. Ne riez pas, mais moi ça me fait penser à Bilbo Baggins (pour les connaisseurs)….

Visite donc à conseiller, moyennant 8$ le parking en week end 🙂

Update: quelques photos prises par ma copine Marie, en ballade le meme jour, et qui a eu la chance de visiter le phare (elle etait a l’heure !) et de voir le magnifique sunset. Enjoy!

The Biltmore Hotel, petit joyau

A quelques minutes de la maison se trouve le quartier de Coral Gables, quartier réputé pour accueillir de nombreux français et aussi pour avoir un certain charme de la vieille Europe.

Nous avons pris la direction du Biltmore Hotel . Un bel édifice construit en 1926 par John McEntee Bowman. D’abord hotel, il a servi ensuite d’hôpital pendant la seconde guerre mondiale. Sa piscine fut pendant un temps la plus grande au Monde (à vérifier tout de même, j’ai un doute).

Et maintenant, on y fait quoi ? Il s’agit à présent d’un complexe hotelier de luxe, accueillant touristes, réception et businessmen. On peut y séjourner, organiser son mariage et séminaires. On y vient aussi pour profiter de son superbe golf, de son spa ou encore son brunch au champagne dominical, au bord de la piscine.

C’est un endroit magnifique absolument à visiter et à y flâner. Ca respire la tranquilité (quand il n’y a pas 10 cars de touristes à proximité)! Un peu plus loin, nous avons marché jusqu’à une petite église, The Coral Gables Congregational Church, construite en 1923, premier bâtiment publicconstruit de la ville de Coral Gables.

Je ne résiste pas à vous montrer cette photo (vue du ciel) prise par un internaute. C’est beau hein ? Les copains, on va bruncher bientôt la bas!