Sony Open de Key Biscayne – La belle raquette

Troisieme annee que nous allons voir ce fameux tournoi de Tennis, 2eme tournoi le plus dote (4 720 380$ au total), ce qui explique que les joueurs les plus renommes y sont!

Nous y sommes alles la 1ere semaine du championnat (mi mars) avec des amis venus nous render visite de France et avons vu la victoire d’un petit Francais (Chardy…COCORICO). A retenir: un bel endroit, une ambiance joyeuse, des cocktails a volonte (pour les autres), un soleil ecrasant et des stands de luxe (Moet, Porsche,…). Sans oublier l’inusable Nick Bollettieri (ancien coach et createur de l’Academie du meme nom), acceptant de bon coeur les photos avec tout le monde, pour promouvoir son livre 🙂 sympa

Le Masters de Miami se joue depuis 1987 sur le site du Tennis Center de Crandon Park a Key Biscayne, comprenant 18 terrains de tennis en dur dont 12 sont utilisés lors du tournoi, les six autres servant de terrains d’entraînement.

Bref, un bon moment, une belle journee pour flaner a la rencontre des joueurs et des sponsors, aussi bien que pour regarder les matchs par 40 degres au soleil!

Quelques petites anecdotes:

1989 : Deuxième victoire d’Ivan Lendl à la suite du forfait de Thomas Muster percuté par un automobiliste saoul la veille de la finale.

1990,1995,1996,2001,2002,2003: Le joueur ayant gagne le plus d’editions (6) est Andre Agassi (mon joueur prefere lalala).

2014: Un forfait dans chaque demi-finale a permis a Rafael Nadal et Novak Djokovic d’acceder directement en finale sans jouer. Djokovic a gagne le tournoi

Publicités

Bill Baggs Cape Florida State Park – Key Biscayne

Le parc, situé tout au bout de l’île de Key Biscayne, est surtout connu pour son phare, construit en 1825 (reconstruit en 1846), et actuellement le plus vieux monument de Miami Dade County.

Pourquoi ne pas y aller un dimanche après midi, alors qu’il pleuviotte (retour dans ma Bretagne natale?). On y vient pour plusieurs choses: admirer le phare bien sur, mais aussi faire du canoé, du vélo (que l’on peut louer sur place), un pique nique, ou profiter de la très belle plage (classée #7 dans le classement des plus belles plages des US par Forbes). Si vous voulez mon avis, il y a mieux, en tout cas à cette époque de l’année, j’ai touvé la plage sale et peu entretenue ; beaucoup de déchets surtout apportés par la houle (direction du vent favorable).

Une partie du parc est consacrée à l’histoire de quelques 300 natifs américains esclaves, qui ont fui par la mer, pour se refugier aux Bahamas, dans les années 1800, en utilisant des chaloupes et des canoés. La petite maison est la maison du gardien, qui se visite 2 fois par jour, tout comme le phare. Nous on a trouvé porte close! Ce qui est surprenant, c’est que la porte du phare est visible de plusieurs points du park (regardez les photos).

Petit coup de coeur pour cette vue magnifique à proximité du restaurant cubain Boater Grill (qui d’après une amie est à conseiller pour son poisson). Ca me fait réellement penser aux petits restos sur la plage que l’on trouve en Guadeloupe (les fameux Lolos). C’est calme et en même temps ça grouille de monde!

Anecdote: Le park a été nommé Bill Baggs en l’honneur de l’éditeur du Miami News de 1957 à 1969, et ferveur défenseur de la conservation naturelle de l’île. Ne riez pas, mais moi ça me fait penser à Bilbo Baggins (pour les connaisseurs)….

Visite donc à conseiller, moyennant 8$ le parking en week end 🙂

Update: quelques photos prises par ma copine Marie, en ballade le meme jour, et qui a eu la chance de visiter le phare (elle etait a l’heure !) et de voir le magnifique sunset. Enjoy!