Voyage voyage… L’avion, la zone Immigration et l’enfant

20130917-113255.jpg

Nous voilà de retour au bercail, après 3 semaines en Europe. Un bon break indispensable après tout ce qu’il s’est passé ici à Miami! Nous sommes allés nous ressourcer en France a Nantes ou nous avons ma famille et ensuite 2 semaines a Santander, sur la côte basque espagnole pour accompagner le chéri sur une régate.

Qui a dit que voyager avec un bébé était Sport ? Essayez donc avec une petite fille sans prendre de siège (non obligatoire avant 2 ans). Récit d’une escapade avec une puce globe-trotteuse de 20 mois, en concentré de voyage:

1- Miami Paris
Nous sommes tellement contents d’avoir finaliser l’achat de notre maison que nous partons a la fois léger comme l’air et pas vraiment frais comme des gardons.
Air France nous accueille comme des rois (a preciser, ce nest pas tous les jours !); nous négocions un petit lit suspendu en mentant sur la taille de la puce: 70cm maxi, pas de souci ça va passer (en réalité elle en fait 85cm)!
Vol de nuit, du calme et quelques heures de sommeil plus tard, nous voici arrivés sur la terre de nos ancêtres!! Une semaine en famille et amis proches, ressourçant!

Victoire: dormir dans un carton

Victoire: dormir dans un carton

2- Nantes Santander
Road (trop) trip de 7h sur les routes de France et de Navarre, entre pause pipi, chansons à moitié chantées, et notre meilleur ami de transport: l’iPad! Aucun probleme a le proposer à notre fille (avec modération comme pour nous le vin). Merci a Working Mum pour ses conseils d’applis!
2 semaines enchantées, accompagnés de ma copine Sylvie, dans une ville qui ne l’est pas moins! Destination moins connue que les Costa Dorada, Brava, Blanca… Mais tellement plus charmante et nature. Un vrai coup de cœur … Photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3- Santander Paris
Ryanair et ses vols a 29 euros, ses bagages a 50, ses kgs supplémentaires a 20 each, ses jus de fruits payants (mais pas encore les toilettes!). Mention spéciale pour le personnel de bord adorable et bienveillant . 1:40 de vol, Sophia faisant la conversation avec son siège 🙂

Vol au dessus des nuages et de la France

Vol au dessus des nuages et de la France

4- Paris Miami
Ce vol transatlantique de jour, vous le connaissez tous, avec des enfants, c’est quitte ou double, c’est le chat et la souris! 9h a trouver des activités, a gérer les cris et les plateaux repas renversés, a prier pour une petite sieste (1:30 un rêve!). Nous avons pu compter encore une fois sur la sympathie des stewards (oui que des hommes cette fois!).
Arrivée a l’aéroport, c’est enfin terminé? C’était sans compter sur l’absurde passage à l’immigration de l’aéroport. Du personnel zélé et antipathique qui a eu la bonne idée de nous envoyer tous les 3 en 2eme salle d’inspection (Green card de remplacement pas encore reçue).
2h d’attente avec 30 personnes, Sophia pleurant et criant de fatigue, les vigiles nous ordonnant de l’asseoir sans bouger (ok, mode d’emploi après 10h de voyage?)
2h interminables pour s’entendre dire par l’agent, qui nous a entretenu a la fin: « j’avais dit aux collegues, pas d’enfant » comprenez: pour notre type de passeport, on laisse les familles tranquille!!
Ma réponse: « pas de souci, je comprends » (en vrai, j’étais devenu une cocotte minute rouge prête a exploser).
Une dernière anecdote (qui peut servir) qui n’entache en rien ces 3 semaines magnifiques!

Santander et son architecture atypique

Santander et son architecture atypique

Notre weekend du 4 juillet / part 3: Bonnet House Museum and Gardens

Petite brunch sur la route du retour au Survey Cafe, a Bonita Springs pres de Naples. Un resto typique, me direz vous….oui sauf que OH SURPRISE, la proprietaire est française, nous accueille chaleureusement, et nous presente son etablissement acquis il y a juste quelques mois! On echange sur nos parcours, on distille quelques conseils, on parle de la (morosite en) France, nous sommes toujours ravis de papoter avec nos concitoyens 🙂

Ensuite, nous repartons tranquillement pour Fort Lauderdale ou la Bonnet House nous attend. Que dire cet endroit, a la fois musee et parc botanique ? C’est tout simplement superbe. Nous avons la possibilite de nous ballader dans les jardins gratuitement, seule la visite de la maison est payante (20$ par personne, guide inclus et obligatoire!).

 

Le site a ete achete par Hugh Taylor Birch en 1895, la construction de la maison, de style colonial (plantation) debuta en 1919 lorsque Hugh l’offrit a sa fille en cadeau de mariage. La famille s’y succeda, et en 1983, la propriete est inscrite au Patrimoine historique de Floride, puis au Patrimoine National en 2008.

Premiere surprise, impossible de parcourir la maison sans le guide. Nous patientons avec d’autres personnes sagement par 35 degres, Sophia se roulant gaiement dans une flaque (forcement!). Le guide arrive et en jetant un oeil mefiant sur nous, sait que sa visite si bien orchestree va etre gentiment perturbee… il ne croit pas si bien dire, notre coquinette est petite mais elle se fait reperee a 4 miles 🙂

 

La visite peut donc commencer, super intéressante et pour nous, entrecoupee d »allers et venues pour « gerer » l’energie de la puce! Amusant de la voir ainsi, parfois sage a ecouter et admirer les peintures, les sculptures, parfois hurlant sa joie au milieu des visiteurs et « ruiner » le blague que vient de faire le guide.

Les jardins sont exceptionnels. Cela ressemble a la visite de la propriete Vizcaya mais en tous points plus impressionnant! C’est luxuriant, coloré, lumineux. L’interieur est vraiment preserve (pas de photos autorisee), je comprends mieux l’interet de la visite guidee. Bon les sculptures de singes acrobates ou la reproduction de lievre-antilopes m’ont moins plu, les gouts et les couleurs vous savez…

 

Au bout de 2 heures, il est temps de rentrer a la maison apres un fabuleux weekend.

Notre weekend du 4 juillet / part 2 : SANIBEL Island

Samedi 6 juillet 9AM

Apres avoir préparé 4 valises, rempli de multiples sacs de choses inutiles, bref de quoi tenir 3 semaines (on part 2 jours), nous voici sur la route de Naples, direction Sanibel Island.

3 heures de route en ligne droite (Pratiques ces Américains, mais c’est pas très fun). Coquinette s’endort tranquillement dans le siège auto …quelques heures de calme en voiture ouf! A l’approche de l’île, l’endroit m’est familier, j’ai une sensation de déjà-vu. Cela ressemble aux iles Keys, que nous avions visite il y a quelques mois. Un décor tropical, de belles maisons et surtout ce cote authentique, calme et serein, ce qui change de Key West!

Un petit brunch au Lighthouse Cafe plus tard, ni une ni deux, on troque le short pour les maillots de bain, direction la plage, accès direct depuis notre hôtel. Une vaste plage de sable blanc et de coquillages a perte de vue. La plage de Sanibel est connue pour attirer des visiteurs du monde entier, notamment en raison des grandes quantités de coquillages qui s’y trouvent. Une des raisons de cette abondance vient du fait que Sanibel est une île-barrière qui a une orientation « est-ouest » alors que la plupart des îles sont « nord-sud ».

La vraie surprise (pour moi) vient de la mer, couleur vert d’eau et très salée, rien a voir avec Miami. Une chaleur a peine supportable, 2h plus tard, nous décidons de nous rafraîchir a la piscine.

 

Nous avons adore notre petit appartement tellement chaleureux, au milieu des palmiers (sans oublier l’indispensable moustiquaire quasi invisible tout le tour de notre terrasse). Un endroit aéré, lumineux et kitsch a souhait: des petits maisons peintes pour chaque interrupteur, des tableaux et des perroquets dans toutes les pièces, un lit King Size (important ca aussi!), un canapé en tissu orne de tongs (si si toutes les tongs possibles)!

Apres un bon petit dîner au calme sur notre balcon et quelques heures de sommeil (et une Coquinette reveillee a 3h du matin), nous sommes prets a decouvrir l’ile (une partie) en vélo! Pratique la location sur place! Une 1ere pour Sophia qui se demande dans quoi on l’embarque (encore une fois). Ceinture bouclée et casque « a peine » ajuste, c’est parti pour 2h de ballade. L’île est bordée de multiples pistes de cyclables, un rêve. Nous parcourons sous la chaleur écrasante les routes, longeant parfois les plages, jusqu’au vieux phare local (classe monument historique) construit en 1884, et entre nous très moche.

 

Apres cette demi journée sportive (j’ai mal aux jambes), nous décidons de repartir tot sur la cote est, vers Fort Lauderdale, a la découverte d’un autre monument…

A suivre 🙂

Un weekend a Key West, Floride

Un superbe archipel d’iles, de marécages (mangrove), de palmiers et beaucoup, beaucoup (trop) de routes… nous voici partis pour le weekend end aux Iles Keys au sud de la Floride, avec pour destination finale Key West, la ville la plus au sud des Etats-Unis, a 150 miles de Miami et seulement 90 miles de la Havane ! 42 ponts à traverser, 4 heures de route, tout un périple !

SONY DSC

photo

au milieu de l’ocean

SONY DSC

he oui, je marche moi, maintenant!

SONY DSC

Vol d’oiseaux

SONY DSC

Savez-vous que Key West et les iles formant les Keys (1700 au total, dont peu sont habitées) sont une république indépendante depuis 1982, la Conch Republic. Message en rébellion aux actions choc anti-immigration du gouvernement américain dans les années 80. Même si c’est purement théorique, elles possèdent tout de même 2 consulats à travers le monde !

Les Conchs désignent les migrants Bahamiens venus s’établir à Key West dans les années 1800 ; cela désigne aussi le coquillage (prononcer Conque).

Le trip en voiture est un peu long, avouons-le. 42 ponts construits au début des années 1900 pour relier les iles (et ses habitants) au continent. Mais les couleurs sont incroyables, cette mangrove qui se mêle a l’océan, ces petits ilots de carte postale (avec le petit bateau amarre qui va bien), ces maisons sur pilotis fièrement dressées prêtes a  affronter inondations et montée des eaux inéluctable….

SONY DSC

un petit brunch sympathique au programme

SONY DSC

Ah cette route, ces ponts…. a droite, remarquez les lignes a haute tension!

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Nous avons brunche dans un coffee typique américain, le Leigh Ann’s coffee house, à Colony Beach. Pas toujours simple de choisir dans le menu, référence  aux grands yeux étonnés de mes beaux—parents venus nous rendre visite de Guadeloupe. C’est sûr qu’on fait difficilement mieux qu’un repas français. Mais qu’importe, c’est notre weekend end authentique américain, on commande des œufs brouilles au bacon, des sandwichs au poulet et aux oignons et une quiche aux poivrons!

Key West, c’est un peu l’Amérique authentique et celle des hippies. Une atmosphère libre et chargée d’histoire à la fois. Nous avons adore nous promener dans les rues, admirer les superbes maisons en bois (protégées par le gouvernement à présent, interdiction de détruire, obligation de rénover). On y trouve des familles, des homos, des artistes, des femmes à moitié nues (et pas de toute première jeunesse…) et des personnes quasi détruites par la drogue également.

SONY DSC SONY DSC 27a 27b SONY DSC 32b 33a

C’est assez rigolo de voir des illumines barbus et grisonnants déambuler a vélo…. Apparemment, certains viennent chercher l’inspiration de l’écriture ici, comme Hemingway en son temps. Mais, dommage pour eux, l’habit de fait pas le moine, et le talent n’a pas l’air de venir en essayant de ressembler à l’écrivain 🙂

La Duval Street est la rue la plus connue de Key West,  piétonne, touristique, commerces a tout va… cela en fait perdre du charme je trouve. Nous avons, bien sûr, cherche le Square Mallory, connu pour être l’endroit où il y a le plus beau coucher de soleil de la Caraïbe. Dommage, cette fois, les nuages nous ont donné un Sunset « normal ». Dans l’ensemble, nous avons beaucoup aime l’ambiance « petit port de pêche », l’architecture coloniale, et un peu moins le cote « usine a touriste ».  Anecdote : au sud de l’ile, on nous promet avec éclat « l’Hôtel le + au sud, la Maison la + au sud, la Rue la + au sud…. »

33b 33c 33d 34b SONY DSC 47

Quelques petites visites au programme…

Truman’s little White House 

La résidence d’hiver du Président Truman, construite en 1890. Son nom a été donné en référence à l’affection qu’avait le Président pour cet endroit. Une visite guidée de la maison est possible  pour y découvrir les habitudes de Truman.  Nous ne l’avons pas fait… Coquinette a préfère plutôt courir dans les jardins verdoyants, et nous aussi !

SONY DSC 35a SONY DSC SONY DSC

La maison d’Hemingway

Absolument à visiter. L’endroit parait encore imprégné de l’écrivain, Prix Nobel de littérature en 1954, peut être à cause de la cinquantaine de chats qui vivent ici. Connaissez-vous ses œuvres : le Vieil homme et la mer, Pour qui sonne le glas, les neiges du Kilimandjaro,… ?

La maison fut construite entre 1849 et 1851 pour un armateur Mr Tift. Hemingway acheta la propriété en 1931 pour 8000$ ! Une superbe maison donnant sur un jardin tropical. La piscine, le sous-sol (le seul des Keys !) ont été construits dans le corail.

A l’intérieur, on admire le mobilier espagnol du 18eme siecle, quelques pieces rares dont une superbe réplique du « Chat » offert par Picasso, des photos de l’écrivain avec sa prise du jour (chasse ou pêche), de nombreuses photos de famille.

Hemingway avait pour habitude d’y séjourner selon un planning très organise : il travaillait de 6h à midi, partait pour ses activités favorites (la pêche surtout) l’après-midi, et buvait quelques bières avec ses amis le soir.

53

le Chat, offert par Picasso

61

la fameuse machine a ecrire…

49 50 52 54 60 64 66 67 70

Anecdote 2: Hemingway était fan de chats, il en possedait une quarantaine… Qu’avons-nous trouve dans la poussette de Sophia, laisse vide quelques instants… un chat paisiblement endormi. Pas sauvage par ici 😉

Apres 24h de dépaysement, nous avons repris la route, encore imprégnées de l’atmosphère si spéciale de Key West.  Définitivement, un endroit à découvrir, à visiter, à vivre…

La Floride recèle de coins a découvrir. Allez jeter un oeil sur ce lien Voyage en Floride, vous y trouverez peut être votre prochaine destination, du « sur mesure »!