Mon parcours médical OU comment j’ai plongé dans le système de santé américain PART 1

Je me suis dit aujourd’hui que je ne pouvais pas vous laisser dans l’ignorance! Parlons Santé, parlons docteur, parlons bébé…. Je vais vous raconter mon histoire médicale.

Part 1 : le suivi de grossesse et l’accouchement

Lorsque nous sommes arrivés aux US, j’étais enceinte de 5 mois, suivie en France, par une sage femme compétente, dans une clinique où tout est acquis (la langue, la prise en charge des frais, le suivi). Je savais TOUT, j’avais mon programme personnalisé!

Oui mais voilà, en arrivant à Miami, je ne savais plus rien! J’avais juste en ma possession un petit bout de papier avec le nom d’un gynécologue, recommandé par une amie que je n’avais pas vue depuis 1 an et demi! Je vous ai déjà expliqué ici l’importance d’avoir une bonne assurance santé, alors venons en au concret:

  • Attendre son premier enfant, c’est déjà l’aventure (en terre inconnue)

Après le stress de l’inconnu (et si je gardais ce bébé dans le ventre pour toujours, il est bien là, non ?), je suis passée à l’action. En rencontrant ce gynécologue (Obgyn), j’ai tout de suite été rassurée. Le courant est bien passé entre nous, il m’a expliqué longuement et lentement la façon dont tout allait se dérouler.

A part le fait que je me suis battue pour avoir 1 test de toxoplasmose en 4 mois (on m’a d’ailleurs presque prise pour une folle, enfin une French Parano), le reste du suivi est comparable à la France. Quoi que moins médicalisé: on ne vous dit rien sur vos résultats sanguins « si tout va bien, vous n’avez pas besoin de savoir quels sont vos taux de globules! ». Pas faux.

J’ai donc vécu ma grossesse en pleine forme, au soleil et sans forcer (et avec une vraie Baby Shower!). Un luxe je sais.

  • Le jour de gloire est arrivé!

Quelques RDV et échographies émouvantes plus tard, le médecin m’annonce une césarienne programmée car le bébé est en siège complet. Trop risqué pour faire une version (est ce bien vrai ?). J’avoue avoir été un peu déçue au départ, mais si bébé a décidé de rester dans cette position, pourquoi le forcer à changer ?

Ici, on ne prend pas de risque et on signe des tas de papiers qui vous ôtent le droit de poursuivre la clinique ou le médecin en justice. Mais qu’importe….

Un beau jour de janvier 2012, Romain et moi étions prêts à accueillir notre poupée. Souvenir inoubliable d’une ambiance relax mais concentrée, vision improbable du pédiatre, portable vissé à l’oreille en arrivant à la salle d’opération, des abeilles infirmières nombreuses et bruyantes, ma chemise bleue d’hôpital trop grande et enfin le gynécologue criant à Romain de prendre une photo lorsqu’il nous présenta le bébé… irréel!

Sophia était née…

A SUIVRE Part 2 : le suivi pédiatrique

Publicités

4 réflexions sur “Mon parcours médical OU comment j’ai plongé dans le système de santé américain PART 1

  1. Trop vrai l’histoire de la toxoplasmose, quand j’ai demande a etre testee il m’ont regarde comme une extra-terreste. Ca fait pas parti des tests de routine ici, entre autre parce que ils mangent tres peu de produit frais (pas de fromage au lait cru, ni vrai charcutrie…) donc forcement ils courents moins de risque.

    J'aime

  2. Pingback: Visa, expatriation: mon parcours | mademoizellemmll

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s